Your Shopping Cart

It appears that your cart is currently empty!

CONTINUE SHOPPING

L'Argousier, un fruit pour les sportifs

L’argousier: son rôle concernant les infections

La baie d'argousier arbore fièrement son statut de superfruit. C'est un puissant antioxydant naturel qui possède une forte concentration de vitamine C (BIOKHAAN, c'est entre 500 et 600 mg/100ml soit entre 75 et 90 mg de vitamine C par cuillère à soupe).

Une période d'activité sportive intense ( Trail, marathon, préparation physique, entraînement intensif), provoque une faiblesse de l'organisme contre les agents infectieux, qui peut durer jusqu'à plusieurs semaines après l’effort.

La prise de compléments en vitamine C naturelle permet de relancer les mécanismes immunitaires pour lutter contre les phénomènes infectieux.

Un deuxième aspect de l'argousier: son rôle antioxydants

« Radicaux libres », « Antioxydants » sont des termes dont parlent de plus en plus de personnes, professionnels de santé, du sport mais aussi sportifs amateurs ou assidus ! Mais que signifient ces expressions? Quels effets sur notre santé?

Les radicaux libres sont des dérivés de l’oxygène agressant l’ensemble des cellules de l’organisme. Le corps humain est bien fait et possède des moyens de défense très puissants : « les antioxydants » qui neutralisent leur action. Cependant, l’équilibre peut être rompu par différents facteurs : exercice physique intense, tabac, pollution, alimentation désorganisée quantitativement et/ou qualitativement, « raffinée »…

Le « stress oxydant » est le résultat d’un déséquilibre entre la production de radicaux libres et nos défenses antioxydantes en faveur de la production de radicaux libres.

Cependant, le stress oxydant possède des avantages et des inconvénients pour l’individu en général, et le coureur à pied tout particulièrement. Tout d’abord, il est nécessaire à la vie et constitue pour notre organisme un véritable messager chimique à ne pas sous estimer. Cependant, en quantité trop importante, ces radicaux libres participent en quelque sorte à la « destruction » de notre organisme, forme de désadaptation du corps humain au stress par épuisement.

Par exemple, lorsque le coureur prépare son marathon, il soumet son organisme à un stress oxydant qui provoque la mise en place de mécanismes d’adaptation, correspondant à « une somme d’adaptations physiques, physiologiques et psychiques positives » à l’effort. Dans ce cas, il est bénéfique et nous permet de progresser, même s’il est associé à des dommages tissulaires, notamment musculaires (associés ou non à des douleurs). La condition sine qua non est, que les phases de récupération soient respectées qualitativement entre les exercices intenses afin de créer une adaptation positive à l’effort via les phénomènes d’oxydation.

A l’inverse, en période de compétition intensive, lorsque les adaptations ne sont plus recherchées, le stress oxydant pourrait générer des dommages (associés généralement dans ce cas-là à des douleurs musculaires)  délétères à la réalisation d’une performance de qualité !

Vous aussi vous êtes un sportif ? Quel est votre remède pour avoir de meilleures performances ?

Comments (0)

Leave a comment